Facebook veut inciter les citoyens à s’intéresser à la vie politique

Imaginez, vous être en train de naviguer sur Facebook comme vous le faites régulièrement, quand soudain la déclaration d’un membre du gouvernent s’affiche dans votre fil d’actualité. Celle-ci s’affiche même si vous ne suivez pas ce politicien et qu’aucun de vos amis n’a partagé ou liké la publication. L s’agit u projet qu’est en train de tester Facebook aux Etats-Unis.

Apprendre à s’informer sur internet

Si internet offre un accès quasi illimité à l’information, paradoxalement il peut aussi encourager la fermeture d’esprit. En effet, beaucoup d’internautes s’informent toujours dans le même cercle de médias. Ceux qui vont dans leur sens. Via les réseaux sociaux ils peuvent s’abonner et suivre des sites allant dans la même orientation sans jamais chercher à élargir leur champ de vision. On parle de « bulles de filtres ». Au final, l’information devient de la désinformation. Cela est d’autant plus inquiétant que les jeunes générations naissent désormais avec internet. S’informer sur internet est quelque chose qui s’apprend pour pouvoir avoir son propre esprit critique et savoir trier la véritable information de la fausse.

Facebook : milite pour l’engagement citoyen

On peut reprocher beaucoup de choses à Facebook. Cependant, le réseau social utilise son pouvoir d’influence pour inciter les jeunes à s’intéresser à la politique. Cela fait plusieurs élections que ce soit aux Etats-Unis ou dans d’autres pays du monde, durant lesquelles Facebook a encouragé les jeunes à s’inscrire sur les lites électoral et à aller voter, quel que soit leur opinion.

Etre informé de la vie politique locale et nationale

Le géant du web veut aller plus loin. Il est actuellement en train de tester un nouveau procédé qui consiste à mettre en avant des publications d’hommes politiques dans le fil d’actualités des utilisateurs. Ainsi, un internaute peut voir s’afficher une publication provenant d’un bord politique opposé au sien. Le choix se fait selon un algorithme qui sélectionne les sujets politiques les plus discutés sur Facebook.

L’idée est intéressante, mais elle nécessite une impartialité totale. De plus, les publications les plus commentées ne sont pas forcément les plus intéressantes.

D'autres articles